1930-1940

Notes orientales et retour aux parfums classiques
 
Avec «Le Congrès s'amuse», les Allemands applaudirent leurs acteurs préférés, Liliane Harvey et Willi Fritsch; mais la fête fut de courte durée. Les ourlets redescendirent aussi vite qu'ils étaient remontés; les cheveux furent serrés en rouleaux.
 
En Allemagne commencèrent les autodafés et des milliers d'intellectuels émigraient tandis qu'on s'excitait sur le scandale de la décennie: le roi Edouard VIII renonçait au trône de Grande-Bretagne pour épouser une Américaine divorcée, Wallis Simpson.
 
Les préférences olfactives de ces années furent marquées par des notes orientales intenses: Tabou de Dana et Shocking de Schiaparelli apparurent sur le marché; Jicky de Guerlain, Narcisse Noir de Caron et Shalimar de Guerlain déjà connus, gagnèrent de nouvelles adeptes.

Cuir de Russie de Chanel, une note cuir, s'inséra bien dans cette tendance de senteurs voluptueuses et diffusantes. En même temps, on mit au point de magnifiques créations florales, en particulier Joy de Patou, à l'époque, le parfum le plus cher du monde.

 

Facebook Comments Box