1910-1920

Comme les femmes, les parfums s'émancipent
 
En 1912 le «Titanic» sombra lors de son voyage inaugural avec de nombreux passagers de la highsociety. C'est tout une époque, bien ordonnée, respectueuse des classes et des traditions qui sombra avec lui. A la veille de la Première Guerre Mondiale, le mouvement féministe des suffragettes anglaises atteignait son apogée, les fondements de la psychologie moderne venaient d'être jetés, on dansait sur un air de jazz New-Orleans et de Dixieland.

A la fin de la Guerre, le monde avait radicalement changé. Le travail des femmes, même subalterne, devint une évidence. L'Allemagne introduisit en 1918 le droit de vote des femmes; seules des photos restent les témoins des jupes immenses et des chapeaux type roue de char.
 
Rares étaient les femmes qui avaient eu le courage de se faire couper les cheveux. Les jupes, elles, laissaient déjà deviner le pied.
 
Le développement du parfum avait suivi l'époque.
On vit bien sûr apparaître sur le marché de somptueuses senteurs florales comme Quelques Fleurs/Houbigant et Narcisse Noir/Caron, plus oriental, ce fut pourtant la décennie des parfums chypre.

En 1917, Coty créa son légendaire Chypre qui allait donner son nom à toute une famille de parfums futurs; Chypre de Coty et Mitsouko/Guerlain, sont les deux parfums qui devaient inspirer pendant des décennies une série de créations classiques.

 

Facebook Comments Box